5ème épisode : Le premier antisémitisme est arrivé

5

Nous avons terminé le dernier épisode sur la destructions des centres israélites des vallées par le roi araméen Hazaël au IXème siècle av JC. La terre d’Israël se retrouve réduite à la région autour de Samarie, située au cœur de l’état actuel d’Israël.

À peine un siècle plus tard, au 8ème siècle avant Jésus-Christ, selon la légende, les deux frères Romus et Rémulus fondent Rome. La ville étendra son emprise sur le monde au cours des siècles à venir, d’abord sous la forme d’une monarchie, puis d’une république, et enfin d’un empire, qui finira par conquérir les autres peuples, jusqu’à sa chute en 476 après JC.

Durant cette période, les romains deviennent les maîtres du bassin méditerranéen, y compris la Judée, la Syrie, et la Palestine, et les Cathares. Ecrasés par la force militaire des occupants, les habitants se soumettent de mauvaise grâce à cette invasion d’un peuple qui impose ses lois et ses nombreux Dieux. Les Juifs, monothéistes depuis Abraham, sont outrés, choqués et refusent une si grande infamie en ne se convertissant  pas.

5ème épisode : Le premier antisémitisme est arrivé
Manéthon de Sebennytos – 270 av. JC

Voici l’aube de l’antisémitisme tel qu’on le connait aujourd’hui en Europe. Déjà quelques siècles plus tôt, en Egypte, étaient apparus les premières traces de la haine du peuple juif, lorsqu’en 270 avant notre ère, un prêtre égyptien Manéthon propageait fables et fausses accusations envers les hébreux, parmi lesquelles celle qui dénonce l’Exode. Débordant d’imagination, cet homme soumis à des dieux multiples affirme que les juifs auraient été des lépreux chassés d’Egypte. La réalité se situe probablement dans l’opposition de deux religions, l’une polythéiste et l’autre monothéiste. Entre un panthéon de divinités et un dieu unique.

Jusqu’à présent, la plupart des écrivains païens, tels que les grecs Aristote, Théophraste, Cléarques de Soles, et d’autres, parlaient positivement des hébreux. Il s’opère alors une inversion surprenante, que l’on ne s’explique pas encore aujourd’hui : La plupart des évocations du peuple juif devinrent calomnieuses, incitant clairement  leur ostracisation.

« Le juif » soudain sévèrement  discrédité est traité de misanthrope, mauvais/méchant, il refuse de se plier aux lois et législations, vigoureusement réfractaires aux normes sociales.

« Si Jérusalem a pu être facilement conquise par les rois grecs en 320 av JC, c’est parce que les juifs observaient le Shabbat » prétendent plusieurs historiens grecs au cours de la période hellénistique, pointant ainsi du doigt les «pratiques ridicules des Juifs et l’absurdité de leurs coutumes». Ainsi se propagea la haine et la méfiance envers le peuple juif.

5ème épisode : Le premier antisémitisme est arrivé
La destruction du second temple de Jérusalem – Francesco Hayez

Hécatée d’Abdera, historien Grec, au 3ème siècle avant notre ère ose écrire que « Moïse pour ne pas oublier l’exil de son peuple, institua pour eux un mode de vie asocial et inhospitalier ».

Quelques décades plus tard, en 167 av JC, le roi grec Antiochus IV, dans sa volonté d’étendre son royaume et de résister à la menace du conquérant Romain, fit d’abord le ménage chez lui en sapant l’influence des Juifs sur ses propres territoires.

Ce scélérat profana le Temple de Jérusalem, interdit les pratiques religieuses juives, telles que la circoncision, l’observance du Shabbat et l’étude des livres hébraïques. Ce fut le premier édit officiel d’oppression du peuple juif, qui resta  en vigueur pendant la période où la Grèce antique dominait la Méditerranée orientale : -Antisémite flagrant-. Cette loi déclencha en Judée, une révolte des  -macchabées- première famille juive à résister à la politique d’intégration pratiquée par les grecs. Cette rébellion fut violemment punie par le roi grec.

5ème épisode : Le premier antisémitisme est arrivé
La révolte des Macchabée en 167 av. JC

On retrouvera plus tard d’autres déclarations propageant des préjugés envers les Juifs dans les écrits de quelques auteurs païens grecs ou romains. Cependant la première apparition de l’antisémitisme fait toujours l’objet de débats parmi les savants, en grande partie parce que les écrivains utilisent des définitions différentes de l’antisémitisme : Antisionisme…anti-judaïsme…antisémitisme religieux…utilisés pour désigner l’animosité envers le judaïsme en tant que religion plutôt que d’afficher clairement la haine raciale.

Ce sera avec l’avènement de l’empire romain que l’on verra un antisémitisme formalisé se mettre en place, relayé ensuite dans toute l’Europe moyenâgeuse.

Je crois que l’oppression subie par les juifs se perçoit d’abord en Egypte 300 ans avant notre ère et se confirme en 167 av. JC avec les premiers décrets contestant les traditions juives. Seule différence, aujourd’hui, juifs et chrétiens sont soumis à même traitement.
N’est-il pas grand temps de – ensemble – se serrer les coudes. OK ?

Fin du 5ème épisode

Retour au blog

Pour me retrouver :
Facebook Twitter – Ma messagerie : annamariamitterrand@gmail.comLinkedIn

1 commentaire